Tous les voyages

Choisir son optique de chasse

  • Dossiers chasse
  • 20 Févr. 2013

Lunette de battue, lunette d'approche, lunette d'affût, point rouge... Conseils pour choisir son optique en fonction du mode de chasse, du type de carabine et du budget.

Choisir son optique de chasse

Par Thomas Goussard

Les lunettes de tir
Les lunettes se présentent sous la forme d’un tube métallique contenant un jeu complexe de lentilles. Leurs caractéristiques techniques sont définies par une série de chiffres. Les deux premiers, séparés par un tiret, précisent la plage de grossissement. La plupart des plages de grossissements variables ont un coefficient multiplicateur de 4 en le plus petit grossissement et le plus grand (1-4, 1,5-6, 2-8, 3-12), mais il existe aujourd’hui des lunettes qui proposent un coefficient de 5 (1-5, 2,4-12) ou de 6 (1-6, 2-12, 3-18). Le dernier chiffre, précédé d’un signe de multiplication « x », donne le diamètre de l’optique, donc la luminosité et le champ de vision. Par exemple, une lunette 1,5-6x32 est une lunette qui permet de grossir l’image de 1,5 à 6 fois et d’un diamètre de 32 mm qui restitue une luminosité et un champ de vision moyens. Il s’agit d’une lunette mixte ou polyvalente : elle peut être utilisée en battue en grossissement 1,5 et à l’approche en grossissement 6. Une lunette de battue 1-4x24 offre un grossissement variant de 1 (pas de grossissement) à 4 et un diamètre de seulement 24 mm, c’est-à-dire peu de luminosité mais un grand champ de vision. A l’inverse, une lunette 3-12x52 permet un grossissement allant de 3 à 12 fois et restitue plus de luminosité que l’œil humain grâce à un diamètre de 52 mm, mais offre un champ de vision restreint. C’est une lunette d’approche ou d’affût. Toutefois, les traitements des lentilles des lunettes haut de gamme permettent des gains de luminosité. Il existe donc des lunettes de 50 mm de diamètre qui restituent plus de luminosité que des optiques bon marché d’un diamètre de 56…

Les viseurs points rouges

Les « points rouges » se présentent généralement sous la forme d’un petit écran plus ou moins miniaturisé sur lequel un laser projette un point rouge. Il se fixe au-dessus de la culasse ou parfois au bout du canon de la carabine (on parle alors d’un montage « infaillible »). Mais il existe aussi des viseurs points rouges qui ressemblent un peu à une lunette de tir, à savoir une forme tubulaire. Dans les deux cas, ils ne présentent quasiment jamais de grossissement et permettent de tirer les deux yeux ouverts, avec une acquisition très rapide de la cible. Toutefois, l’absence de grossissement, mais surtout l’épaisseur du point rouge limite leur utilisation à courte distance. Le choix entre un écran ou un tube est surtout une affaire d’esthétisme car leur utilisation et leur efficacité sont identiques. En revanche, le montage d’un « infaillible » (écran miniature fixé au bout du canon), offre indéniablement une efficacité accrue pour l’acquisition rapide de la cible, compte tenu de sa position plus centrale entre la cible et l’œil du tireur. Attention à ne pas confondre : une lunette munie d’un réticule lumineux, même rouge, n’est pas un viseur « point rouge ».

Pour la battue
La battue est très nettement le mode de chasse du grand gibier le plus répandu en France. Les lunettes de battue et les viseurs points rouges sont tous deux adaptés à ce mode de chasse et présentent chacun des avantages et des inconvénients. Précisons que les utilisateurs de l’un ou l’autre ont bien souvent du mal à changer de type d’optique car les deux façons de viser sont différentes.
Les lunettes permettent de tirer plus loin, notamment grâce au grossissement, mais aussi sans grossissement parce que le réticule est plus fin, donc plus précis. En revanche, une lunette nécessite en général de tirer avec un seul œil ouvert et que celui-ci soit à la bonne distance oculaire et parfaitement aligné dans la lunette. Il faut donc une arme en parfaite conformité avec la morphologie du tireur et un montage précis de la lunette pour ne pas mettre trop de temps à acquérir la cible.
Les points rouges permettent quant à eux de tirer extrêmement rapidement et avec précision même si l’arme n’est pas parfaitement épaulée. Le fait de tirer les deux yeux ouverts aide également à trouver plus rapidement sa cible et à mieux surveiller l’environnement, comme par exemple des chiens qui mènent l’animal de chasse. En revanche, les points rouges perdent en précision lorsque la distance de tir s’allonge au-delà de 40 m sur un chevreuil ou 60 m sur un grand cervidé.
Mais toutes les battues ne se ressemblent pas et le biotope a une influence non négligeable. Lorsque la traque a lieu sous-bois et qu’il faut tirer « au saut du layon » à très courte distance, le point rouge est généralement plus efficace.
Si le terrain est dégagé et qu’il permet de tirer à une distance moyenne (de 20 à 50 m dans une futaie claire, une coupe ou en plaine), les deux types d’optiques se valent. C’est alors une affaire de goût et d’habitude. Dans ce type de biotope, s’il est possible de faire un « coup de longueur » en toute sécurité, la lunette prend l’avantage. Il est par exemple tout à fait possible de tirer un animal qui s’arrête 100 mètres derrière la ligne (si l’angle de tir est réellement fichant, ce qui est rare à cette distance) en ayant eu le temps d’augmenter le grossissement de la lunette…
A l’inverse, si la battue a lieu dans un milieu où les tirs s’effectuent généralement de loin (zone vallonnée, piémont, montagne…), la lunette est à privilégier, qu’elle soit de battue ou mixte.

Pour l’approche et à l’affût

En chasse silencieuse, les distances de tir peuvent varier considérablement en fonction du biotope, de l’animal de chasse et des capacités du chasseur à l’approcher. Mais si la distance de tir à une influence sur le grossissement à utiliser, la luminosité est aussi un critère important à prendre en compte pour le choix du diamètre de l’optique. Par exemple, au coucher du soleil, un chasseur équipé d’une lunette 1,5-6x42 devra arrêter de chasser plus tôt que celui qui dispose d’une 3-12x56.
Les lunettes mixtes peuvent convenir lorsque les distances de tir sont courtes ou moyennes (approche en forêt, dans le bocage, mirador installé dans une clairière…). Elles atteignent leur limite lorsque la luminosité décline, mais peuvent parfaitement permettre de tirer un chevreuil en plaine à 150 m si la nuit n’est pas trop proche.
Les lunettes spécifiquement d’approche ou d’affût proposent de grossissements plus importants et autorisent des tirs plus précis à plus longue distance. Cependant, il ne faut pas oublier que le tir avec un fort grossissement nécessite d’être parfaitement calé. A partir de là, le choix de la plage de grossissement (2-8, 2,5-10, 3-9, 3-12…) est une affaire de goût : certains préfèrent peu de grossissement pour visualiser l’environnement, d’autres aiment « voir du poil » dans la lunette.
Pour chasser au mirador, une optique de gros diamètre (donc très lumineuse) est à privilégier pour pouvoir profiter de minutes supplémentaires qui peuvent faire la différence lorsque l’on attend la sortie d’un gros sanglier.
En revanche, pour la chasse du grand gibier de montagne, la luminosité de l’optique est moins cruciale. C’est plutôt le fort grossissement qui est utile car le tir se fait généralement de loin. Il se fait surtout en position allongée, parfaitement calé sur un sac à dos, ce qui permet d’utiliser pleinement les forts grossissements.

Les tarifs
Le prix des viseurs points rouges varie entre 100 à 800 €, celui des lunettes de tir va de 400 à plus de 2000 €… parfois beaucoup plus lorsqu’elles sont équipées d’un télémètre intégré (mais leur utilisation à la chasse est interdite en France). Il faut être vigilent avec les produits « premier prix », car ils ne sont généralement pas adaptés aux armes de chasse. Ce sont généralement des lunettes ou des viseurs prévus pour des armes de loisir (carabines à plombs, 22 LR…) et n’ont pas la robustesse nécessaire pour encaisser le recul des calibres de chasse.
Sinon, la plupart du temps, la qualité des différents matériels est proportionnelle au tarif. Il est indéniable que les lunettes haut de gamme offrent ce qu’il y a de mieux en matière de qualité optique et de solidité. Mais de nombreuses marques de milieu de gamme ont fait des progrès considérables et proposent aujourd’hui des produits dont le rapport qualité/prix est très intéressant.
Pour l’achat d’une optique, les armuriers et les journalistes cynégétiques conseillent généralement de répartir son budget de la façon suivante : 2/3 pour la carabine, 1/3 pour l’optique… Mais comme on trouve aujourd’hui de très bonnes carabines à des prix attractifs, il n’est pas déraisonnable d’envisager de dépenser autant (voir plus) pour l’optique que pour larme.
Il est évident qu’avec un budget illimité, on pourra s’équiper de plusieurs armes dotées chacune d’une optique adaptée à son utilisation. Mais comme peu de chasseurs ont cette possibilité, les plus modestes qui souhaitent pratiquer battues et approches peuvent envisager de s’équiper d’une carabine à verrou et d’une lunette mixte 1,5-6x42. Un tel équipement est envisageable avec un budget de 1500 € et permet de faire face à presque toutes les situations.

L’esthétique

De nombreux chasseurs en battue se dotent d’une carabine double express qu’ils équipent, presque toujours pour des raisons esthétiques, d’une lunette de battue. Il est vrai que l’aspect très classique des express ne se marie pas forcément bien avec le design moderne de la plupart des viseurs points rouges. Dans ce cas de figure, les points rouges tubulaires peuvent être un bon compromis, mais d’une manière générale, il est dommage de choisir une optique sur des critères esthétiques et non d’efficacité… Même si le tandem express-lunette fonctionne très bien...

Les principales marques d’optiques :

Aimpoint
Burris
Bushnell
Docter
Kahles
Leica
Leupold
Meopta
Nikko Stirling
Nikon
Schmidt & Bender
Swarovsky
Tasco
Weaver
Zeiss

  • Optique
  • Dossiers chasse
  • 20 Févr. 2013
COMMENTAIRES

NOTRE PARTENAIRE VOYAGES

Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer